Machine à pate Fimo : quel modèle choisir en 2022 ?

Moule silicone, emporte-pièce, rouleau… de nombreux ustensiles de cuisine ont été détournés en outils de travail par les fimoteurs. La machine à pâte Fimo en est un exemple supplémentaire. Et oui, il s’agit peu ou prou du même appareil que l’on utilise pour faire les tagliatelles ou les spaghettis ! Ce n’est donc pas un hasard si les modèles les plus réputés sont de fabrication italienne.

Avant de pouvoir utiliser de la pâte Fimo pour faire du modelage, il est nécessaire de la conditionner (la rendre malléable). Pour cela, il faut malaxer la pâte, ce qui aura pour effet de l’homogénéiser et la ramollir. Cette opération, qui est fastidieuse lorsqu’elle est faite manuellement, ne demande plus aucun effort lorsqu’on utilise une machine à pâte Fimo. Mais là où une telle machine se montre réellement indispensable, c’est lorsqu’on a besoin de faire des plaques d’épaisseur régulière et précise pour des techniques avancées (cane Fimo, Mokumé Gané, dégradé de couleurs, serviettage…), chose impossible à faire avec un simple rouleau acrylique.

Comment choisir sa machine à pâte Fimo ?

Que cela soit pour la création de bijoux en pâte polymère, la customisation de carnets, la réalisation de canes… la machine à pâte Fimo est un outil dont on ne peut plus se passer une fois qu’on l’a essayé. Cependant, les différentes machines qui existent sur le marché présentent chacune des caractéristiques qui conviennent plus ou moins bien à certaines utilisations.

Machine à pâte Fimo

Les machines à pâte (ou laminoirs) fonctionnent grâce à 2 rouleaux qui tournent à l’aide d’une manivelle (ou d’un moteur lorsque celui-ci est disponible en option). La pâte passe entre ces 2 rouleaux et ressort sous forme de plaque. L’espace entre les rouleaux est ajustable, ce qui permet d’obtenir des plaques plus ou moins épaisses. Les différents choix d’épaisseurs de plaques variant d’une machine à l’autre, il convient de vérifier que les réglages proposés conviennent à vos besoins.

La largeur des rouleaux est également un paramètre à prendre en compte lors du choix d’une machine à pâte Fimo, puisqu’elle détermine la largeur des plaques que vous allez obtenir. Ainsi, si vous prévoyez de laminer de la pâte Fimo pour recouvrir et customiser des carnets de format A6, il vous faudra choisir une machine avec des rouleaux d’au moins 148 mm de large.

Par ailleurs, on n’y pense pas souvent avant l’achat, mais il est important de considérer la facilité de nettoyage de l’appareil. Toutes les machines à pâte utilisent des lames pour soulever les plaques à la sortie des rouleaux (autrement, les plaques s’enroulent autour des rouleaux). Mais avec le temps, des morceaux de pâte vont s’accumuler derrière les lames. Et à force, cela va laisser des traces sur les plaques de pâte. C’est le problème le plus fréquent avec les machines à pâte Fimo. La seule solution est de nettoyer régulièrement ces lames, ce qui n’est possible que lorsqu’elles sont amovibles.

Dans ce guide, nous passons au crible la plupart des machines à pâte Fimo qui existent sur le marché pour vous aider à choisir le modèle qui sera le plus adapté à vos activités créatives.

Les meilleures machines à pâte Fimo de 2022

Amaco Marcato Atlas Wellness 150 Marcato Atlas Wellness 180 Imperia 100 Makin Staedtler
Aperçu Amaco Marcato Atlas Wellness 150 Atlas 180 badgePasta machine fimo Imperia 150 Machine à pâte polymère Makin Machine à pâte Staedtler
Largeur des rouleaux 140 mm 143 mm 171 mm 150 mm 175 mm 175 mm
Matière / revêtement des rouleaux1 Acier Aluminium Aluminium Acier Téflon Acier
Réglage de l'épaisseur des plaques de 0.96 à 2.6 mm de 0.60 à 4.8 mm de 0.60 à 4.8 mm de 0.3 à 2.5 mm de 0.53 à 2.5 mm de 0.35 à 3.0 mm
Largeur d'ouverture de l'étau de fixation2 41 mm 57.2 mm 57.2 mm 47.6 mm 44.5 mm Inconnue
Moteur en option cross Marcato - 432406 - Pasta Drive
Marcato Pasta Drive 432406
Marcato - 432406 - Pasta Drive
Marcato Pasta Drive 432406
Moteur Imperia 600
Imperia Easy Pasta Engine 600
Makin's Professional Ultimate Clay Machine Motor 35090
Makin's USA moteur 35090
cross
Lames amovibles cross cross cross tick cross cross
Note globale
Plus d'informations
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
Lire notre avis avis
Voir sur bouton a
cross

Amaco : le laminoir à petit prix

L’Amaco est l’une des machines à pâte Fimo les moins chères du marché. Ses rouleaux font 140 mm de large et une molette permet de choisir entre 9 épaisseurs de plaques, allant de 0.96 mm à 2.6 mm.

Malheureusement, cette machine de conception chinoise présente de nombreux défauts. Elle est fragile, elle grince, ses bords métalliques sont tranchants, et la manivelle ne tient pas en place. De plus, les lames présentent des aspérités qui laissent des marques à la surface des plaques de pâte. Ces lames ne sont pas amovibles et sont donc difficiles à nettoyer. De ce fait, l’Amaco est particulièrement susceptible au problème de trace de pâte.

En conclusion, on a affaire à une machine à pâte Fimo d’entrée de gamme (pour ne pas dire bas de gamme) et la qualité s’en ressent. Son coût réduit peut néanmoins la rendre intéressante pour un animateur / une animatrice d’ateliers créatifs qui aurait besoin d’avoir plusieurs machines pour les travaux manuels de ses élèves.
cross

Atlas Wellness 150 et 180 : les pasta machines Fimo de Marcato

Fabriquées en Italie par Marcato, les Atlas 150 et Atlas 180 sont à la base des machines pour faire des pâtes fraîches alimentaires. Cependant, ces pasta machines fonctionnent très bien avec les différents types de pâte Fimo (Fimo soft, Fimo Pro, Fimo Air Light,…) ainsi qu’avec les argiles polymères d’autres marques (Sculpey, Cernit,…).

Il s’agit de machines en acier chromé de haute qualité, aux finitions soignées, mais qui sont assez difficiles à nettoyer lorsqu’on les utilise pour la pâte polymère. Elles sont dotées de rouleaux en alliage d’aluminium anodisé, et permettent de faire des plaques de 10 épaisseurs différentes, de 0.6 à 4.8 mm. La seule différence entre l’Atlas 150 et l’Atlas 180 est la longueur des rouleaux, qui mesurent respectivement 143 et 171 mm de large.

Ces 2 pasta machines Fimo peuvent être équipée d’un moteur, mais celui-ci est recouvert d’un plastique chromé qui a la fâcheuse tendance d’accrocher les morceaux de pâte polymère qu’on peut avoir sur les mains, et il s’avère très difficile voire impossible de les enlever. Ce n’est pas très esthétique, mais cela n’affecte pas le bon fonctionnement du moteur. Et si vraiment vous ne voulez pas salir le moteur, il reste toujours la solution de se laver les mains ou de porter des gants.

Rappel de précaution : même si depuis 2006, date à laquelle les phtalates ont été enlevés de sa recette, la pâte polymère FIMO est considérée non toxique, il est très fortement recommandé de ne pas utiliser pour la cuisine les outils utilisés pour le travail de la pâte polymère.
cross

Imperia 100 : la meilleure pasta machine fimo ?

Tout comme les Atlas de Marcato, l’Imperia 100 est une authentique pasta machine venue d’Italie. Elle est d’excellente qualité, son prix est très raisonnable, et on peut y ajouter un moteur. Ses rouleaux sont larges de 150mm, et leur surface est légèrement brossée pour créer un effet anti-adhésif. Il y a 6 réglages possibles pour l’épaisseur des plaques, et le réglage le plus fin permet d’obtenir une plaque extra fine de 0.3 mm, soit l’épaisseur d’une feuille de papier glacé.

Le gros avantage de l’Imperia, c’est que ses lames sont amovibles (cette vidéo explique la marche à suivre). Il est donc très facile de les nettoyer, ce qui permet de s’affranchir du problème de traces de pâte qui touche toutes les autres machines de notre sélection. Pour ceux qui peuvent se contenter de plaques de 15cm de large, l’Imperia 100 s’impose comme la meilleure pasta machine Fimo disponible sur le marché.
cross

Makin’s Professional Ultimate Clay Machine

Avec son nom pompeux, la Makin’s Professional Ultimate Clay Machine cherche probablement à nous faire oublier ses origines chinoises. Mais contrairement à ce que l’on pourrait craindre, cette machine à pâte polymère est de qualité bien supérieure à l’Amaco.

La Makin est solide et ses arêtes sont polies pour éviter les blessures. 9 épaisseurs de plaques (de 0.53 mm à 2.5 mm) sont possibles, et les rouleaux sont de grande dimension (175 mm de large). Ces derniers sont recouverts d’une couche de téflon anti-adhésif, ce qui permet d’obtenir des plaques uniformes et régulières, sans trace ou marque particulière. De plus, il est possible de coupler la Makin à un moteur disponible en option. Seules ombres au tableau : le coût du moteur est assez prohibitif et les lames de la machine ne sont pas amovibles, ce qui rend le nettoyage difficile. Dommage, sans cela, la Makin aurait pu rivaliser avec ses concurrentes italiennes.
cross

Staedtler : la machine officielle de la marque FIMO

J’attendais de Staedtler une machine à pâte parfaitement adaptée à l’utilisation de la FIMO. Car personnellement, j’utilise la pâte polymère de cette marque pour fabriquer mes créations (même s’il m’arrive de fabriquer ma pâte fimo maison en utilisant la recette de la porcelaine froide). Mais la déception est à la hauteur de mes attentes.

Car avec ses rouleaux en inox, ses lames non-amovibles, sa relative fragilité et ses bords tranchants, la machine officielle de la marque FIMO cumule tous les défauts des machines abordées dans ce guide. En plus de ça, le prix auquel elle est vendue est assez indécent au vu des caractéristiques énoncées. Passez votre chemin !
1Les rouleaux en acier peuvent parfois créer une réaction chimique avec la pâte polymère et laisser des rayures noires sur les pâtes de couleur claire. Les rouleaux en aluminium ou en téflon n’ont pas ce problème.
2Les machines à pâte Fimo doivent être fixées sur un plan de travail lorsqu’on les utilise. Cette fixation se fait à l’aide d’un serre-joint fourni avec la machine. Il convient de vérifier que la largeur d’ouverture de cet serre-joint soit adaptée à l’épaisseur du plan de travail.

Astuce : modifier un laminoir pour faciliter son nettoyage

astuce

Si vous voulez adapter parfaitement votre laminoir à l’utilisation de la pâte à modeler, une petite customisation de la machine s’impose. Il est en effet possible de retirer les protections supérieures de toutes les machines, ce qui permet de faciliter leur nettoyage. Il est ainsi plus simple d’enlever les morceaux d’argile polymère qui ont tendance à s’accumuler derrière les lames.

La procédure peut varier en fonction des machines à pâte, mais à titre d’exemple, voici comme procéder avec les Atlas Wellness 150 et 180 (ci-dessous, à gauche, vous pouvez voir une machine avec ses protections, et à droite, une machine sans) :

Laminoir avec et sans protection
  1. Retirez la vis qui retient le panneau métallisé latéral droit ainsi que la vis qui maintient la plaque en caoutchouc sous la machine.
  2. Desserrez ensuite (mais ne retirez pas) les écrous qui maintiennent les différentes parties de la machine ensemble. Desserrez-les juste assez pour que vous puissiez sortir les protections et les enlever.
  3. Enfin, replacez et serrez les écrous et les vis, replacez la plaque latérale.

Et voilà ! Vous êtes prêt(e) à utiliser votre fimo pasta machine et vous pouvez vous lancer sereinement dans la fabrication de bijoux en pâte polymère ou la réalisation de toutes autres idées créatives. Vous trouverez quelques idées dans notre rubrique tuto fimo.