Aérographe pâtisserie

L’aérographe, un outil de choix pour la peinture sur gâteau et pâtisserie

Vous êtes-vous déjà retrouvé bouche bée devant un dessert sublimé par des dégradés de couleurs et des effets d’ombrage ? Le secret d’une décoration aussi spectaculaire réside dans l’utilisation d’un aérographe, qui permet de peindre sur gâteau ou pâtisserie avec des colorants alimentaires spécialement adaptés. Zoom sur cette technique, qui contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas réservée aux professionnels…

Aujourd’hui, un dessert se doit de régaler nos yeux tout autant que nos papilles. Et ce ne sont pas les utilisateurs d’Instagram ou de Pinterest qui me contrediront ! Appliquée à la pâtisserie, l’aérographie est une technique qui va vous permettre de propulser vos talents de cake designer au niveau supérieur. En effet, en utilisant votre glaçage comme toile et du colorant alimentaire comme peinture projetée par un aérographe, il est possible de réaliser des décorations à couper le souffle. Avec un peu de pratique, vos gâteaux seront bientôt de véritables oeuvres d’art qu’on hésiterait presque à manger !

Aérographe et pâtisserie, une recette gagnante

Au même titre que le robot pâtissier, l’aérographe est devenu un outil indispensable aux cake designers, aussi bien amateurs que professionnels. On peut s’en servir pour colorer rapidement et simplement tout ou partie d’un gâteau, réaliser des ombrages, ou encore ajouter des détails à la main ou à l’aide de pochoirs. Voyez plutôt :

Fond étoilé, arc-en-ciel, ou personnages réalisés avec des pochoirs… on peut laisser libre court à son inspiration lorsqu’on décore un gâteau à l’aérographe !

Ces différentes techniques de décoration à l’aérographe peuvent être utilisées sur la plupart des types de glaçages, la crème au beurre et le fondant roulé étant les plus couramment utilisés comme “toile de fond”. A noter cependant que les glaçages à la ganache sont déconseillées, car les huiles qu’ils contiennent peuvent faire entraîner des coulures lorsqu’on essaie d’appliquer des colorants avec un aérographe.

Comment décorer un gâteau à l’aérographe ?

Un aérographe est, dans son principe, très comparable à un pistolet à peinture. Il projette le medium (dans notre cas, du colorant alimentaire) qui se trouve dans son réservoir, sous la pression générée par la libération d’air comprimé. On parle alors de pulvérisation. Sur les modèles double action (les plus adaptés au travail de précision, comme la réalisation de dégradés de couleurs), une gâchette permet de contrôler simultanément le débit du colorant et celui de l’air.

Peinture à l'aérographe double action
Airbrush cake design - Maîtrise du spray

En appuyant sur la gâchette, on augmente le flux d’air de façon proportionnelle à la pression exercée par le doigt. En tirant sur celle-ci, on augmente le débit de colorant.

Le maniement d’un aérographe demande donc une certaine maîtrise. C’est pourquoi, avant de  commencer votre premier projet, il est recommandé de commencer par s’entraîner un peu sur du papier, en utilisant de l’eau à la place des colorants, pour apprendre à utiliser et à contrôler votre équipement.

Pour commencer, apprenez à faire un simple fond coloré. Pour cela, il faut idéalement incliner l’aérographe avec un angle de 45° (pointe vers le bas), et le tenir à environ 15 / 20 centimètres de la surface du gâteau. Plus près, vous risquez de projeter trop fort et faire des marques ; plus loin. vous risquez de mettre plus de colorant sur le mur que sur le gâteau. Appuyez sur la gachette pour commencer la pulvérisation, puis vaporisez le colorant sur le gâteau avec de longs mouvements, lents et réguliers. Ne faites pas de geste brusque d’avant en arrière, sinon la couleur sera irrégulière et auréolée. Ne maintenez pas non plus l’aérographe en position stationnaire, sinon des tâches commenceront à se former.

Pour obtenir de bons résultats, il est important d’utiliser des colorants spécialement prévus pour la décoration de gâteaux à l’aérographe, comme ceux de la marque Paint a Cake par exemple. Ces colorants sont spécifiquement formulés pour avoir une fluidité adaptée à l’utilisation d’un aérographe. Ils doivent être ni trop liquides (sinon ils n’accrocheront pas sur le glaçage et feront des taches), ni trop épais (au risque de boucher l’aérographe). Les colorants en gel sont donc à proscrire, de même que le chocolat liquide.

Cabine de peinture alimentaire

Pour éviter de salir votre cuisine, il est préférable de protéger votre plan de travail et le mur à proximité avec des vieux journaux ou du papier absorbant. Il est également possible d’investir dans une cabine de peinture culinaire, mais cela représente un surcoût non négligeable.

Enfin, au même titre que vous nettoyez vos ustensiles de cuisine après avoir fini votre préparation, il est indispensable de nettoyer votre aérographe après utilisation. Il est même conseillé de le faire dès que vous avez fini de pulvériser, pour éviter que le colorant ne sèche et bouche ou obstrue la buse (le fin embout de l’aérographe). Pour un résultat optimal, il vaut mieux utiliser du produit de nettoyage spécialement conçu pour un aérographe alimentaire. A défaut, l’utilisation d’alcool est une bonne alternative.

Comment choisir son aérographe alimentaire ?

Contrairement à ce qu’on peut lire parfois sur la toile, vous pouvez utiliser n’importe quel aérographe pour faire de la peinture sur gâteaux. La seule condition est qu’il n’ait jamais servi à d’autres fins, c’est à dire qu’il ne faut pas que l’appareil ait été utilisé précédemment avec des produits non comestibles (peinture, encre).

Ceci étant dit, certains fabricants étiquettent clairement leur kit d’aérographe comme étant destiné à la décoration de gâteaux. En eux-même, ces appareils ne diffèrent pas vraiment des autres. C’est juste que les instructions fournies (avec parfois un support vidéo) sont dans ce cas spécifiquement tournées vers cette pratique. Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’idéal est d’opter pour un aérographe double action, qui a l’avantage de permettre un contrôle plus fin du débit, pour pouvoir réaliser des travaux plus complexes (dégradés de couleurs et ombrages, notamment). Avec un modèle simple action, le contrôle est aussi simple que celui d’un spray aérosol, mais les possibilités sont alors limitées à de la coloration simple ou à l’utilisation de pochoirs. Si vous voulez des conseils pour choisir un aérographe de qualité, vous pouvez vous reporter à notre guide dédié. Autrement, sachez que l’Iwata Neo CNvoir sur Avis ) propose selon nous le meilleur rapport qualité/prix du marché. Il s’agit d’un appareil de très bonne facture, polyvalent, facile à utiliser et à nettoyer.

Mais attention : pour pouvoir faire fonctionner un aérographe, il faut impérativement le raccorder à un compresseur, qui va l’alimenter en air comprimé. Le choix de celui-ci est tout aussi important que celui de l’aérographe. Pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions, il est impératif que le compresseur puisse fournir de l’air comprimé avec un débit constant. Pour cela, il faut qu’il soit équipé d’une cuve, qui en jouant le rôle de tampon, permet d’éliminer les variations de pression. Il faut également que ce débit soit supérieur à 20L/min, ce qui correspond au besoin minimum d’un aérographe. Enfin, l’idéal est de prendre un modèle avec régulateur de pression, capable de délivrer jusqu’à 4 bar ou plus. Pour approfondir le sujet, nous vous conseillons de parcourir notre guide dédié aux compresseurs pour aérographe.