Aérographe

Aérographe ⇒ Guide d’achat et comparatif 2019

Que cela soit pour la peinture artistique, le modélisme, ou même le maquillage, l’aérographe est un outil dont on ne peut plus se passer une fois que l’on a appris à le maîtriser.

Cependant, avec la multitude de modèles qui existent sur le marché, choisir l’appareil qui correspond à vos besoins peut s’avérer difficile. En effet, il y a de nombreux paramètres à prendre en considération : les caractéristiques techniques de l’appareil (qui vont avoir un impact sur le niveau de finesse des détails, les peintures compatibles, la possibilité de changer rapidement de couleur ou pas…), sa qualité de fabrication, son évolutivité, et bien sur, son prix. Mais pas de panique, tous ces critères vont être passés au crible dans ce guide !

Comment choisir son aérographe ?

Pour la plupart des applications, il est recommandé de choisir un aérographe double action avec alimentation par gravité. Ce type d’appareil est précis, maniable, et facile à nettoyer. L’idéal est de prendre un modèle polyvalent sur lequel on peut adapter des aiguilles de diamètres différents.

Attention : pour pouvoir fonctionner, un aéro doit être raccordé à un compresseur d’air. Bien choisir son aéro implique donc aussi de bien choisir son compresseur, mais ceci est le sujet d’un autre guide. Notez qu’il est tout de même possible d’utiliser des bouteilles d’air comprimé, mais cette solution a un coût qui dépasse rapidement celui d’un petit compresseur.

Comme j’imagine que vous ne voulez pas perdre de temps et préférez aller à l’essentiel, nous allons directement entrer dans le vif du sujet en répondant à la question suivante : peut-on débuter avec un aéro premier prix ? Ensuite, vous découvrirez un comparatif des meilleurs aérographes double action du marché. Impossible que vous soyez déçus avec les modèles sélectionnés ! Enfin, pour aller plus loin, nous vous présenterons en détail les différents types d’appareils qui existent, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Ainsi, vous saurez tout ce qu’il y a d’important à savoir sur les aéros. Vous pourrez alors facilement choisir le modèle qui correspond parfaitement à vos besoins.

Débuter avec un aérographe « pas cher » : vrai ou fausse bonne idée ?

kit aérographe discountWilTec, KKmoon, Abest, Timbertech, VidaXL, Agora-Tec, Royalmax… les aéros made in China pullulent sur le net. Pour les reconnaître, c’est assez simple. Ils sont systématiquement emballés dans de la mousse bleue thermoformée.

Pour un débutant qui voudrait s’initier à l’aérographie pour pas trop cher, la tentation de prendre un aérographe discount à moins de 30 € est grande. Dans ce cas, attention aux mauvaises surprises ! Les modèles chinois manquent sérieusement de précision, de fiabilité, et vous passerez certainement plus de temps à les nettoyer qu’à vaporiser. La maîtrise d’un aéro demande du temps et des efforts, mais le résultat en vaut la peine. Il serait dommage d’abandonner prématurément à cause d’une mauvaise expérience liée à du matériel bas de gamme.

Est-ce que tout est à jeter dans les modèles discount ? Pas forcément ! En cherchant bien, on peut trouver des bonnes affaires, tel que le kit complet compresseur aérographe AS-186-K de Fengda ( voir sur Avis ). Le compresseur fourni est très attractif : il est silencieux (47 db), et il produit un débit d’air max (23 L/min) et une pression max (4 bars) parfaitement adaptés à l’utilisation classique d’un aéro. Mais son gros avantage par rapports aux autres compresseurs habituellement fournis dans les kits discount, c’est qu’il dispose d’une cuve de 3 litres, ce qui est indispensable pour avoir un débit d’air comprimé constant. L’aéro est quant à lui de qualité discutable… mais vu le montant du pack, on peut considérer qu’il est offert avec le compresseur ! Dans ce cas, il est parfaitement envisageable de commencer avec cet appareil, et d’évoluer vers un modèle de meilleure qualité par la suite, tout en gardant le compresseur.

Si votre budget le permet, il vaut mieux investir dans un appareil haut de gamme que vous garderez à vie plutôt que de se contenter d’un modèle bas de gamme qui risque de vous en faire voir de toutes les couleurs. Mais pas de panique ! Il existe d’excellents aéros double action à gravité (l’idéal pour la plupart des applications) à moins de 80€. De quoi débuter dans de bonnes conditions, en toute sérénité (les appareils que nous conseillons sont garantis 5 ou 10 ans), sans pour autant se ruiner !

Comparatif 2019 des meilleurs aérographes

Si vous êtes amateur de modélisme out de jeux de figurines, vous pouvez directement cliquer ici pour découvrir le meilleur aérographe pour la peinture de maquettes et figurines. Autrement, consultez notre comparatif :

Iwata NEO CN​Harder​ ​&​ ​Steenbeck UltraHarder & Steenbeck Ultra Two in OneHarder & Steenbeck Evolution Silverline Two in One
Aperçu Airbrush gun Iwata NEO CN - Matériel de beaux arts Matériel peinture aérographe ​Harder​ ​&​ ​Steenbeck Ultra Petit pistolet pour artiste peintre ou maquettiste Harder & Steenbeck Ultra 2in1 Harder & Steenbeck Evolution Silverline pour peinture et décoration tous supports
Type
Double action
Gravité
Mélange interne
Double action
Gravité
Mélange interne
Double action
Gravité
Mélange interne
Double action
Gravité
Mélange interne
Ø Buse 0.35mm
0.2mm
(0.4mm en option)
0.2 ou 0.4mm
(buses interchangeables)
0.2 ou 0.4mm
(0.15 et 0.60mm en option)
Capacité du réservoir
1.8 ou 9ml
(godets interchangeables)
2ml
(godet de 5ml en option)
2 ou 5ml
(godets interchangeables)
2 ou 5ml
(godets interchangeables)
Pression recommandée
0.3 - 2.4 bar
(5 - 35 psi)
1,5 - 3 bar
(4,5 - 43,5 psi)
1,5 - 3 bar
(4,5 - 43,5 psi)
1,5 - 3 bar
(4,5 - 43,5 psi)
Note de L'Atelier DIY
Voir sur Avis
Voir sur Avis
Voir sur Avis
Voir sur Avis

Iwata NEO CN : le meilleur aérographe pour débutant

Le NEO CN d’Iwata est l’aéro que tous les spécialistes recommandent aux débutants, toutes marques confondues.

Ce modèle est vendu avec 2 godets interchangeables de 1.8 et 9ml, ainsi qu’une buse de 0,35mm qui permet de pulvériser la plupart des peintures pour aéro. Il s’agit donc d’un modèle très polyvalent. Il est par ailleurs facile à démonter et à nettoyer.

La marque japonaise Iwata est réputée mondialement pour la qualité supérieure de ses aéros, qui sont tous garantis 5 ans. La buse et l’aiguille en acier inoxydable ont une longue durée de vie et sont résistantes à la corrosion. Elles sont toutes testées une par une pour garantir une précision extrême.

Le NEO CN d’Iwata est donc un modèle haut de gamme qui offre un excellent rapport qualité/prix.

Harder & Steenbeck Ultra / Ultra 2 en 1 / Evolution Silverline 2 en 1

Tout comme Iwata, Harder & Steenbeck est une marque allemande très réputée pour la qualité de ses aéros. Ceux-ci sont d’ailleurs garantis 10 ans par le fabricant. Un des gros avantages des modèles de la marque est la possibilité de changer de taille buse et ainsi pouvoir ajuster le jet en fonction des besoins.

Le modèle Ultra est proposé avec une fine buse de 0.2mm qui est bien adaptée pour la pulvérisation des encres pigmentées et des peintures transparentes, mais déconseillée pour les peintures épaisses telles que les CREATEX opaques ou les peintures à solvant. Une buse polyvalente de 0.40mm est cependant disponible en option. Avec elle, il sera possible d’utiliser tous types de peintures. Le réservoir d’origine a une capacité de 2ml, et un godet de 5ml est disponible en option.

Le Harder & Steenbeck Ultra Two in One (2 en 1) est en fait un pack qui comprend l’Ultra, les 2 buses et les 2 godets, à un tarif largement plus intéressant que celui des éléments pris séparément.

Si vous souhaitez pouvoir également utiliser des buses de 0.15mm ou 0.6mm, alors il faudra investir un peu plus et vous orienter vers le modèle Evolution Silverline Two in One.

Les différents types d’aérographes

Un aéro est dans son fonctionnement très similaire à un pistolet à peinture. Il utilise de l’air comprimé pour projeter le liquide (peinture, encre, pigment, etc…) qui se trouve dans le réservoir (aussi appelé godet) sur tout type de support (toile, mur, figurine, maquette, carrosserie, etc…). Ce procédé s’appelle la pulvérisation.

Différents types d’aéros qui existent sur le marché. Voyons donc ce qui les différencient !

Simple ou double action

On distingue tout d’abord deux types d’aéros : ceux à simple action et ceux à double action.

  • Les modèles simple action

Ce type d’aéro dispose d’un bouton poussoir que l’on actionne pour libérer à la fois l’air et la peinture. La pression sur ce bouton permet de contrôler le débit de l’air, mais pas celui de la peinture. Le débit de peinture est donc constant mais il peut cependant être modulé en jouant sur la profondeur de l’aiguille à l’intérieur de la buse (une vis à l’arrière de l’appareil permet généralement de régler cette profondeur).

Les modèles simple action sont particulièrement adaptés pour peindre une grande surface unie (pour faire un fond par exemple) ou appliquer une couche de préparation (un apprêt).

  • Les modèles double action

Sur un aérographe double action, le bouton poussoir est remplacé par une gâchette qui permet de moduler simultanément le débit de l’air et celui de la peinture. Il est donc possible de modifier le flux de peinture à la volée (sans devoir arrêter la pulvérisation). La maîtrise du jet de peinture est donc beaucoup plus grande avec un aéro double action qu’avec un simple action. Un double action est cependant plus long à prendre en main, car il faut apprendre à faire 2 tâches en même temps : réguler le débit d’air et celui de la peinture.

Un double action est recommandé lorsqu’on veut faire de la peinture artistique. Il est plus adapté qu’un simple action pour réaliser des détails de précision (les aéros à double action sont d’ailleurs très populaires dans le milieu du maquettisme), faire des effets d’ombre ou des dégradés de couleurs.

En appuyant sur la gâchette, on augmente le débit d’air proportionnellement à la pression exercée. En tirant sur la gâchette (tout en continuant à appuyer dessus), on augmente le flux de peinture.

Alimentation en peinture par gravité ou par aspiration

On peut également différencier les aéros en fonction de la manière dont la peinture arrive jusqu’à la buse : par gravité ou par aspiration.

  • Alimentation par gravité

Les aéros dits « par gravité » ou « par gravitation » ont leur réservoir de peinture situé au-dessus du corps, et la peinture descend tout simplement dans la buse sous l’effet de la gravité terrestre.

modèle à gravité

Les modèles à gravité sont plus robustes, maniables, et faciles à nettoyer que les modèles à aspiration. De par la position du godet, ils sont adaptés aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers.

Généralement, le godet à peinture est assez petit (autrement il gênerait la visibilité), ce qui peut s’avérer contraignant si l’on doit peindre des surfaces importantes. Par ailleurs, ce godet est souvent fixe, ce qui implique de devoir procéder à son nettoyage entre chaque couleur.

Le système de gravité permet en revanche d’utiliser de la peinture épaisse, et de travailler à faible pression (ce qui est un gros plus lorsque l’on veut peindre des lignes fines).

  • Alimentation par aspiration

Les modèles à aspiration ont leur godet à peinture situé sur le côté ou en dessous du corps de l’aéro. La libération de l’air comprimé crée une aspiration qui permet d’amener la peinture du réservoir vers la buse.

Aéro à aspiration

Les appareils à aspiration ont des réservoirs amovibles, ce qui permet d’adapter la capacité du réservoir au travail à réaliser. Contrairement aux modèles à gravité, il est donc possible d’utiliser des réservoirs assez volumineux, et ainsi peindre des grandes surfaces sans devoir faire le plein trop souvent. Il est aussi beaucoup plus facile de changer de couleur en cours de travail, vu qu’il suffit de changer de réservoir.

Le système d’aspiration nécessite de travailler avec une certaine pression, ce qui limite la réalisation de certains effets. En contrepartie, il est possible d’utiliser l’aéro à la verticale (et donc de peindre au plafond).

Si vous êtes gaucher, faites attention à la position du godet. Sur la plupart des modèles à aspiration, il se trouve à droite du corps. Pour vous, il sera impératif de choisir un modèle avec le réservoir situé à gauche.

Mélange interne ou externe

La façon dont la peinture se mélange à l’air lors de l’atomisation est également un paramètre à prendre en compte dans le choix d’un aéro.

  • Mélange interne

On parle de mélange interne lorsque le mélange air/peinture se produit à l’intérieur de la buse. Ceci permet un jet de pulvérisation extrêmement fin, ce qui est idéal pour les détails. Il faut en revanche que la peinture soit correctement diluée pour éviter toute obstruction.

  • Mélange externe

Dans le cas d’un modèle à mélange externe, le mélange air/peinture a lieu à l’extérieur de la buse, ce qui engendre une pulvérisation légèrement plus grossière qu’avec le mélange interne. Ce type de matériel est idéal si vous avez besoin de vaporiser une grande surface sans trop vous soucier des détails, ou si vous devez utiliser des liquides épais ou à viscosité élevée, tels que les acryliques ou les vernis.

Les accessoires indispensables

Pour pouvoir utiliser votre aéro, il va vous falloir des consommables (nettoyant et peinture aérographe), mais aussi un certain nombre d’accessoires.

Comme dit précédemment, il vous faudra bien évidemment un compresseur pour produire l’air comprimé nécessaire à la pulvérisation. Vous aurez également besoin d’un tuyau gainé renforcé pour raccorder l’aéro au compresseur (mais ce tuyau est souvent fourni avec le compresseur).

De plus, il peut être confortable de disposer d’un support sur lequel poser votre aéro, pendant que vous gérez vos peintures par exemple. L’idéal est de prendre carrément une station de nettoyage qui permet non seulement de servir de support pour l’appareil, mais aussi de le nettoyer et de recueillir la peinture dans une cuve qui filtrera les microparticules.

Enfin, et c’est probablement l’accessoire le plus important puisqu’il concerne votre santé, il est indispensable de s’équiper d’un masque filtrant sans entretien tel que le 3M 4255. Ce type masque permet de filtrer les micro-particules de peinture/diluant projetées lors de la pulvérisation et qui sont très nocives pour les poumons.

Voilà, avec tout ça, vous devriez avoir tout ce qu’il faut pour commencer l’aérographie dans de (très) bonnes conditions. Il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail !

Vous avez aimé ce guide ? Dites-le nous avec des étoiles !

Aérographe ⇒ Guide d’achat et comparatif 2019
4.9 (97.19%) 57 vote[s]

En tant que Partenaire Amazon, L’Atelier DIY réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.